© Guy Focant

Trésors d’église de Wallonie, la prochaine journée d’étude du CIPAR

Après deux années de pause, le CIPAR relance ses journées d’étude et de rencontre annuelles. La prochaine édition aura lieu à Namur le 18 novembre 2022.

Châsse de saint Vincent de Soignies. Gestes de dévotion populaire (attouchement avec mouchoirs). Photo © Guy Focant

À l’occasion du nouveau décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles portant sur la protection du patrimoine culturel, la journée mettra en lumière le patrimoine exceptionnel de nos églises. Elle sera en effet consacrée aux trésors d’église, ces ensembles d’objets précieux attachés à nos cathédrales et collégiales. « Que représente un trésor d’église aujourd’hui ? », « Quels sont les enjeux pour l’avenir ? » seront les questions au coeur de cette rencontre organisée dans le cadre des actions du réseau Églises à trésor(s).

Des trésors ?

En 2010, la Fédération Wallonie-Bruxelles procédait aux premiers classements d’oeuvres d’importance historique et artistique majeure, reconnues comme « trésors ». Actuellement, environ un tiers du patrimoine classé comme « trésor » est conservé dans des églises. Or, pour les églises, le concept de « trésor » résonne de manière particulière, car l’expression « trésor d’église » a une longue histoire et recouvre d’autres réalités. En effet, au sens historique, un trésor de sanctuaire est un ensemble d’objets considérés comme précieux et destinés à l’exercice et à l’ornement du culte, ainsi qu’à la vénération des reliques. La Wallonie compte plusieurs grands trésors prestigieux (Liège, Tournai, Nivelles, Walcourt…), reflet de l’importance historique de nos régions.

Quels enjeux pour l’avenir ?

Les trésors d’église constituent un patrimoine exceptionnel et représentent un atout indéniable, mais les défis pour l’avenir sont grands. La gestion des trésors implique de nombreux partenaires, et un certain nombre de bénévoles. Agissant dans l’ombre au service d’un patrimoine commun, ceux-ci sont rarement mis à l’honneur. Et à l’heure où il est souvent difficile d’assurer la relève, où les repères traditionnels de la culture chrétienne se perdent, comment aborder l’avenir ? Que représente un trésor d’église aujourd’hui ? Quel est son sens et son rôle ?

La préservation d’objets éminemment précieux requiert des conditions de conservation et de sécurité rigoureuses. Comment dès lors maintenir un équilibre avec le contexte d’usage qui donne sens à de nombreux objets liés au culte et à la dévotion, lesquels s’ancrent dans une réalité toujours bien vivante ?

En 2022, une nouvelle version du décret portant sur la protection des biens culturels est l’occasion de faire le point sur ce patrimoine exceptionnel que constituent les trésors d’église et les objets qu’ils rassemblent.

La journée d’étude s’inscrit dans le cadre des actions du réseau « Églises à Trésor(s) », réseau initié par le CIPAR.

INFORMATIONS PRATIQUES

Journée d’étude Trésors d’église de Wallonie : réflexions et perspectives

Quand ? 18 novembre 2022, accueil à partir de 9h.
Où ? Arsenal de Namur, rue Bruno 11 – 5000 Namur
Inscription avant le 1er novembre : info@cipar.be ou 32 498 35 18 16
Participation aux frais :
40 € (étudiants : 25 €) à verser sur le compte BE76 5230 8078 3695 du CIPAR.
Ce prix inclut la participation aux exposés, pauses, lunch. Une attestation sera délivrée.
Le paiement valide l’inscription.

Infos et contact :
CIPAR asbl
rue de l’Évêché 1 – 5000 Namur
info@cipar.be ou 32 498 35 18 16

Date

18 Nov 2022
Expiré

Heure

Toute la journée

Lieu

Arsenal de Namur
rue Bruno 11 – 5000 Namur
Catégorie
Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts religieux (CIPAR)

Organisateur

Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts religieux (CIPAR)
Téléphone
+32 498 35 18 16
Email
info@cipar.be
Site Web
https://cipar.be/
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright - ASBL Evêché de Tournai